Le céleste Maître Zhang était un immortel légendaire capable de combattre les démons et de chasser les mauvais esprits.
Autrefois, on affichait son portrait sur la porte d'entrée des maison en tant que Dieu protecteur du foyer, et on écrivait à côté « voici le céleste maître Zhang » pour intimider les mauvais esprits.

Ce maître céleste était en réalité le déification du fondateur de la religion taoïste Zhang Ling (ou Zhang Daoling), originaire de Feng du royaume de Pei (aujourd'hui district Feng de la province de Jiangsu).
Très actif entre les années 120 et 144, il fit de grandes études et remplit les fonctions de préfet à Jiangzhou (ville de Chongqing, province du Sichuan).
A sept ans il était capable de réciter tout le Tao Te Ching.
Il avait étudié les classiques confucéens, le « livre des Odes », les « Annules », le « livre des mutation », la « chronique des printemps et automnes ». Il emmena ses disciples dans le mont Heming qui se trouve dans le district Dayi de la province du Sichuan, et là,il s'exerça à la pratique de la vertu. On dit qu'il serait devenu immortel.

Il écrivit un livre qui disait avoir été dicté par le Grand Vénérable ( Il s'agissait de Li Er, ou Laozi « Lao tseu » fondateur de la philosophie taoïste), le grand penseur du royaume de Chu, de l'époque des Printemps et Automnes. Zhang se donna lui-même le titre de « Créateur de la Doctrine mystique de la Grande Limpidité », et fonda la religion taoïste. Les adeptes de cette religion utilisaient la sorcellerie, les amulettes et les talismans ; ils s'improvisaient guérisseurs afin d'élargir leurs contacts avec le peuple.

Avec l'argent récolté, ils organisaient des œuvres de bienfaisance : construction de routes et de ponts, chasse aux mauvais esprits, repas et hébergement gratuits pour les réfugiés, etc. C'est ainsi que sous le règne de l’Empereur Shundi de la dynastie des Han à l'époque des Jin de l'Est (317-420) et jusqu'à la période des dynasties du Sud et du Nord (220-589), ont surgi, parmi les membres de la religion taoïste, des personnages remarquables comme Ge Hong, Tao Hongjing et Lu Xiuping dans le Sud, et Kou Qianzhi dans le Nord. Tous ont enrichi de manière remarquable les domaine de la médecine, de la protection du principe vital, de l’alchimie, de la géographie et de l 'astronomie de la Chine antique. Parmi ces savants, Ge hong et Tao Hongjing sont particulièrement connus comme pour leur contribution dans le domaine de la pharmacie et de la médecine.


Le descendant actuel de Zhang Laing est Zhang Jiyu, né à Hanwencheng, il est le petit-fils de la 65e génération du fondateur taoïste Zhang Daoling








les textes et photos ont étés publiés avec l'accord des auteurs.
Copyright © 2016. Fabien Latouille Studio pour sifu mag. All rights reserved.
Posted By:Bai Jingfeng