UNe relexion DE L'ANCIEN "TAIJIQUAN DE WU YU XIANG"

sims Cet article est basé sur le livre de Sun Jian Guo sur le Taijiquan de Wu Yu Xiang (1812-1880), et certains de ses composants. Dans Il sont inclus 3 formes de poing traditionnelles, un excellent calendrier des événements, 2 postures de la pratique des journaux d'entraînement similaires aux pôles de shaolin, des applications d'autodéfense, des biographies de plusieurs boxeurs importants et un tableau de lignée court à la fin du livre. Un DVD est également inclus.

Il y a des photos de Sun Jian Guo, élève de Lin J dans Fan (1920-1991) avec l'épée, le couteau et le bâton et montrant également le Fa Jing (puissance explosive). Deux de ses élèves sont censés commencer à se battre avec des couteaux. Ces couteaux sont en forme de la moitié d'un fer de lance sur le côté terne de la lame pour accrocher ou attraper des armes au combat. L'auteur montre également la pratique personnel avec un étudiant caucasien dans les montagnes, et même Chen Xiao Wang de la famille Chen fait une apparition à la page 6.
L'auteur a été fréquemment vu dans des magazines d'arts martiaux chinois, et compte près de 100 étudiants inscrits et son professeur était un élève direct de Li Yi Yu (1832-1892).
Le calendrier des événements, comme tout le reste, est écrit en chinois, mais pas les années où les événements se déroulent de 1634 à 2011.

La première routine ou forme de Wu Yu Xiang a été créée par lui en 1857, appelée le centre ou la forme principale. En 1859, il crée Pao Chui, 13 Posture au couteau et 13 Posture de sabre.
wu yu xiang wu yu xiang.

Li Yi Yu, l'élève prisé de Yu Xiang, est celui qui est réellement crédité de la création de la 3ème forme simplement intitulée "Xiao Jar", en 1862. Certaines comparaisons des formes sont les suivantes, la 1ère routine est assez longue et les positions sont grandes.
La deuxième forme a des positions encore plus grandes que la première, tandis que la troisième forme n'a que de petites positions. Chaque posture (ou photo) reçoit un numéro, par exemple, les premiers numéros de routine de 1-374, la seconde routine de 1-159, et la 3ème routine de 1-141.
Il n'y a pas de sauts ou de sursauts dans la 3ème forme, comme il y en a dans les 2 premières formes. Dans la posture n ° 1 de la forme 159, les deux pieds quittent la face de la main gauche tendue vers l'avant avec la main droite cachée par le corps du pied droit plus haut que la gauche avec les orteils gauche pointant vers la face menant au mouvement de frappe de l'aine de l'adversaire. Dans la posture 164-165 de la 1ère forme, il y a le claquement du pied droit avec la main droite également avec les deux pieds en l'air.

Les sauts Dans la 2ème routine de Wu Yu Xiang sont très prononcés, et en tournant les pages du livre, il suffit de s'arrêter et de regarder. Dans la posture n ° 64, l'auteur (démontrant les 3 formes) lève les yeux dans les airs, abaisse son corps, ouvre grand les yeux, écarte les deux bras sur les côtés, avant de s'élancer dans les airs vers 9 heures (notre vue). Les deux mains sont maintenant à l'arrière gauche et droit, comme les athlètes se donnant une bosse sur la poitrine. De la posture n ° 72 également dans la deuxième routine (Pao Chui) d'une posture ressemblant au poids de la famille Yang "grue balcne déploie ses ailes" principalement sur le pied gauche avec les mains se transformant en poings, les mains changent et encore une fois les deux pieds quittent la surface comme si l'auteur a été soufflé par derrière par un vent très fort. Le 1er saut atterrit en position d'arc et de flèche,

La 2ème routine est à peu près sa propre forme. Outre l'ouverture et quelques postures telles qu'un grand "Simple fouet", il ressemble peu à la 1ère routine, bien que certaines postures se retrouvent sous les 3 formes. Xiao Jar (la 3ème forme) est une forme très courte et comprend certains mouvements des 1ère et 2ème routines de Wu Yu Xiang.
C'est probablement l'aspect le plus étrange des 3 formes en termes d'application d'arts martiaux, mais on peut voir le lien avec la forme Wu / Hao du futur.
Revenant dans le temps, il y a des connexions de noms qui doivent être énoncées. Li Qi Xuan (1835-1899) est enregistré comme étudiant un livre écrit par Chen Ching Ping. En 1861, Li QI Xuan est crédité de la création du combat de 2 personnes.

La lignée de Wu Yu Xiang se divise en 2 factions principales, la principale de Li Yi Yu qui continue jusqu'à aujourd'hui et l'autre de Li Qi Xuan qui était très brève. Bien que la lignée illustrée se termine avec Hao WeiChien, Hao Yue Ru et Hao Shao Ru sont discutés dans le livre avec Hao Shao Ru répertorié comme étudiant le Wuji, Li et le Taijiquan de la famille Hao. Juste pour garder la compagnie de Chen Xiao Wang à la page 6, l'apparence magique du nom de Chen Fa Kur est liée à un type de respiration plus loin dans le livre. 2 appareils d'entraînement sont une planche au-dessus d'un plan d'eau et des journaux d'entraînement pour pratiquer les positions. Selon les recherches, il existe une quatrième forme non présente dans ce livre dépassant la difficulté de Cannon Fist (Pao Chui). Il y a une belle histoire à propos du fils aîné de Wu Yu Xiang et Yang Lu Chan qu'il enseignait, mais un article ne peut pas couvrir tout un système de Taijiquan. Inclinons-nous tous au moins dans l'esprit de la lignée de Wu Yu Xiang, des boxeurs de la famille Li et Hao, ainsi que de Sun Jian Guo.






Traduit par Alan sims



Bio Alan Sims les textes et photos ont étés publiés avec l'accord des auteurs.
Copyright © 2018. Fabien Latouille Studio pour sifu mag. All rights reserved.